3ème Génération

- GUESDON SULBLE (1912-1955)

Du Sur-Mesure au prêt-à-porter.

en-tête de facturier Guesdon Sulblé

Le 1erfils Louis Guesdon né le 12 juillet 1888, va être pris en charge à l’adolescence par son oncle le capitaine Jean-Marie Menais qui réside à Lorient. Suite au décès de son oncle, il est contraint de revenir à St Aubin du Cormier.

Louis Guesdon et Marie-Josèphe Sulblé devant leur commerce 14, rue Porte Carrée

Son père lui conseille alors d’apprendre le métier de tailleur, c’est ainsi qu’il fit son « tour de France »  chez différents patrons à Evreux, Avranches et Rennes. Son apprentissage terminé, il fait son service militaire à Evreux. De retour au pays, il s’installe comme tailleur pour hommes face au magasin de ses parents (actuellement au 12, rue Porte Carrèe).

Il se marie le 16 avril 1912 avec Marie Josèphe  Sulblé de la Gingomais en St Georges de Chesné.

Louis Guesdon et son épouse auront trois enfants :

-Marie  née le 18 janvier 1920.

-Louis né le 20 janvier 1922.

-Georges né le 18 juillet 1928.

En 1920, ils achètent à la famille Martin une partie du Bâtiment de la rue Porte Carrée contigu au magasin de ses parents où son frère Fernand va s’installer à cette date.

En 1951, Louis Guesdon Sulblé, avec son fils Louis, va rénover et agrandir son magasin en reprenant le magasin de son frère Fernand. Il se diversifie et devient plus performant, ce qui lui permet au fil des années de diminuer l’activité de tailleur et d’augmenter celle de vendeur de prêt-à-porter en devenant le partenaire de nombreuses marques comme « BIEN-FAIT ».

 

Portrait de Louis Guesdon et Marie-Josèphe Sulblé

Document publicitaire Guesdon Sulblé

 

 

 

Buvard Publicitaire Guesdon Sulblé

Document publicitaire Guesdon Sulblé

 

- GUESDON BESNARD (1920-1944)

La diversification des rayons.

En-tête Guesdon Besnard

A gauche le couple Fernand Guesdon Besnard et à droite le couple Louis Guesdon Sulblé

Fernand Guesdon, le 2e fils de Louis Guesdon Menais est né le 13 mai 1894. Après avoir terminé ses études, il s’intègre dans l’affaire familiale de ses parents. Il se marie le 3 mai 1920 avec Jeanne Besnard originaire de Pontorson dont les parents tenaient un hôtel.  Avec son épouse, il s’installe le 7 juillet 1920 dans le magasins de ses parents au 12, rue Porte Carrée.

A partir de 1920, les deux frères Guesdon, Louis et Fernand, vont tenir deux magasins contigus au 12, rue Porte Carrée. Louis Guesdon va vendre ou fabriquer des vêtements pour hommes et enfants. Fernand va vendre des vêtements pour femmes, mercerie, lingerie, bonneterie, jouets… Il tiendra se commerce jusqu’en 1944 avant de reprendre l’affaire familiale de ses beaux parents, l’hôtel du Chalet à Pontorson.

Envoi publicitaire commun Guesdon Besnard et Guesdon Sulblé

Envoi publicitaire Guesdon Besnard

- GUESDON DIVAY (1938-1960)

Un commerce de chapeaux à St Aubin du Cormier.

Josephine Divay devant son magasin rue Porte Carrée

Joséphine Guesdon, née le 16 octobre 1901, troisième enfant de Louis Guesdon Menais épouse en 1922 Jean Divay né à St Aubin du Cormier. Ils auront deux enfants. Après le décès de son mari fonctionnaire,  Joséphine se retrouve sans revenus. Son frère Fernand a dans son commerce un rayon chapellerie, les femmes ne portant plus la coiffe, elles achètent de plus en plus de chapeaux. N’étant pas assez spécialisé dans ce rayon, il propose à sa sœur Joséphine de se former pendant un an à Rennes au métier de modiste et d’ouvrir une boutique de chapeaux rue Porte Carrée, contigüe à celle de son frère. Elle ouvre son magasin en 1938 qu’elle tiendra jusqu’à sa retraite en 1955. Ainsi, pendant six ans, les deux frères et leur sœur se sont trouvés réunis en s’aidant les uns les autres et en s’assurant une promotion   commune, conduisant les clients d’un magasin à l’autre.

de gauche à droite, couple Guesdon Besnard, couple Guesdon Sulblé et Joséphine Guesdon Divay

 

Publicité du programme d’un festival de gymnastique à St Aubin du Cormier le 28 août 1928 avec la participation des trois magasins Guesdon

Retour à l’Historique